ASSOCIATION PASSIFLORE

Accueil / PASSIFLORE

PASSIFLORE

 

 

OBJECTIFS 

 

  • Aider à l’insertion professionnelle par l’activité économie
  • Faire vivre une structure au service de l’Homme
  • Contribuer à la protection de l’environnement
    (A son échelle, Passiflore préserve certaines ressources naturelles et sensibilise la population au recyclage de ses déchets bois et textiles).

 

 

NOS MÉTIERS

ATELIERS PALETTES & MENUISERIE
Cariste, monteur de palettes et fabrication de fagots, chauffeur livreur.
Menuisier, fabrication de mobiliers.

AGENT DE CONDITIONNEMENT
Reconditionnement, contrôle de pièces, assemblages de pièces, utilisation d’outillages simples.

BOUTIQUE
Agent de tri et de valorisation, vendeur, chauffeur livreur.

 

PROFIL

La richesse de nos équipes provient de la diversité des profils de personnes que nous embauchons :

  • Les jeunes de moins de 26 ans peu qualifiés
  • Les demandeurs d’emploi de longue durée
  • Les bénéficiaires du RSA, de l’ASS ou de l’AAH
  • Les demandeurs d’emploi de plus de 50 ans

 

ACCOMPAGNEMENT SOCIAL & PROFESSIONNEL


Suivi par une conseillère emploi formation
Formations internes et externes, actions individuelles, périodes de mise en situation professionnelle. 

L’action de Passiflore est notamment soutenue par

 

 

 

RESSOURCES HUMAINES

 

ÉQUIPE PERMANENTE 

  • Direction : Marc BOURGUIN

  • Assistante Gestion : Huguette BAUDRINGHIEN

  • Assistante Administrative : Christine PEYSSON

  • Conseillères Emploi Formation : Lucile VIVIER & Laetitia DELALONDE

  • Atelier Bois :  Bruno SCARPA & Sébastien CROCE

  • Boutique – Recyclerie : Marjorie PLANET

 

BÉNÉVOLES

La gouvernance de Passiflore est constituée par des bénévoles investis au sein du bureau, du conseil d’administration ou de groupes de travail thématiques. Citoyens engagés, membres de la société civile, actifs ou retraités, tous concourent à la gestion de Passiflore, au respect de ses valeurs et à la définition des orientations futures de l’association.

SOLIDOR

Solidor est une association partenaire qui contribue à l’accompagnement social en allant à la rencontre des personnes lors des temps de pauses et des repas partagés. Constituée uniquement de bénévoles, cette association partenaire permet à tous les salariés de bénéficier de repas complets chaque midi pour une somme modique. 

 

 

 

 

HISTOIRE

 

1993, des bénévoles des AEP (Association d’Education Populaire) de Tullins-Fures et de Moirans réalisent et produisent un spectacle « La Passion du Christ ». C’est en 1994 qu’un élan de solidarité conduira les acteurs à consacrer les excédents des recettes à la création de l’Association Passiflore, qui est une fleur très particulière, et surtout qui symbolise « Les Fruits de la Passion ».

1994, Passiflore démarre son activité dans un local de 700 m2, embauche en C.E.S. son premier employé. Le support de l’action sera une activité de récupération et de remise en état de palettes usagées ainsi que du débobinage.

1995, début d’une collaboration avec la CLI de Saint-Marcellin pour le placement et le suivi des personnes en insertion. Fabrication des premiers fagots.

1996 Passiflore achète et s’installe dans un nouveau local. L’effectif est de 20 personnes. Passiflore se présente comme un laboratoire de réflexion, de proposition et de mobilisation autour de l’exclusion. Les rencontres individuelles avec les personnes accueillies sont mises en place pour « envisager l’avenir ». La CLI de Voiron rejoint le réseau de partenaires.

1997, démarrage de l’activité « fringues » et embauche du premier responsable de structure avec comme fonction la gestion administrative et comptable ainsi que le suivi individuel des personnes sur leur projet professionnel et la préparation de leur sortie. Les premières formations CACES sont proposées aux accueillis ainsi que des cours d’alphabétisation, le travail avec les services sociaux se met en place pour résoudre les problèmes de santé, administratifs, de logement… PASSIFLORE est pleinement reconnu comme association d’insertion, elle reçoit des subventions du conseil général, du conseil régional et de la commune.

1998, Passiflore emploie surtout des personnes très éloignées de l’emploi, qui ne peuvent pas intégrer les entreprises d’insertion, la réinsertion est alors essentiellement sociale pour beaucoup. La structure souhaite mettre en place des formations longues, qualifiantes pour les accueillis les moins en difficultés. Un atelier d’arthérapie est créé.

1999 / 2001, démarrage d’une activité de fabrication de meubles de jardin et de conditionnement. Alors que l’offre d’emploi en entreprise est florissant, Passiflore accueille des personnes de plus en plus en difficultés. Le nouveau responsable de structure renforce l’accompagnement avec la création de CV, de lettres de motivation et en créant une « banque de données d’offres d’emploi ». La secrétaire et les responsables d’atelier sont soit bénévoles, soit en contrat aidé. Un partenariat solide est mis en place entre la structure et les référents (Animateurs Locaux d’Insertion) des personnes accueillies, nous sommes sollicités par les CCAS, les centres sociaux et l’ANPE. Les premières conventions de partenariat sont signées avec des entreprises.

Aller à la barre d’outils